Sélection TV hebdomadaire

 

Jeudi 14 juin 2024

Temps présent
Les baskets pas si vertes de Federer

Jeudi 14 juin 2024 à 20h10 sur  Durée : 48 minutes FG 37 
« On running », c’est la success story suisse de la dernière décennie : une entreprise zurichoise de baskets aux semelles bien reconnaissables qui s’est associée à la plus grande star de notre pays, Roger Federer. Dans cette trajectoire fulgurante, la marque n’a cessé de miser sur un marketing surprenant. Et voici sa dernière invention : une chaussure de course vendue sur abonnement et qui s’affiche comme la première entièrement recyclable et circulaire. Mais est-ce vraiment le cas ? Nous avons enquêté et il s’avère que cette chaussure n’est pas si verte que ça et que des questions éthiques se posent autour de sa fabrication. Derrière les arguments promotionnels, la marque ne cache-t-elle pas avant tout une opération de greenwashing ? (RTS)

 

 

Interdit aux chiens et aux Italiens

Jeudi 14 juin 2024 à 23h05 sur Durée : 67 minutes SHS 32 EN 31 
Luigi Ughetto et ses frères laissent derrière eux leur village d’Ughettera, la terre des Ughetto dans leur Piémont natal, pour aller découvrir «La Merica», ce pays fabuleux où les dollars poussent sur les arbres. En guise d’Amérique, c’est en Provence que Luigi posera son baluchon. Son histoire, c’est celle de centaines de milliers d’Italiens, qui ont quitté leur patrie pour s’établir en France, en Suisse, en Belgique et partout ailleurs. (RTS)

 
 Fiche pédagogique Cinéculture 

 

 

Samedi 15 juin 2024

Y a pas école ?
Lentilles, asperges, tomates… comment ça pousse ?

Samedi 15 juin 2024 à 9h50 sur  Durée : 24 minutes MSN 28-38 
Pourquoi les abeilles sont-elles indispensables à la reproduction de nombreuses plantes ? Et comment poussent certaines plantes ? Le programme détaillé :
 
Silence ça pousse junior, Quelle est l’origine des plantes ? (dès 8 ans)
Question Réponse, Comment les abeilles font-elles leur miel ? (dès 10 ans)
Comment ça pousse ? Les asperges (dès 10 ans)
Silence ça pousse junior, Fruit ou légume ? (dès 8 ans)
Stars à croquer, La tomate verte et mûre (dès 8 ans)
Comment ça pousse ? Les lentilles (dès 10 ans)
Super bio hero, Zoé l’abeille (dès 10 ans). (RTS)

 

 

Le Proche-Orient, carrefour des religions

 
Film documentaire de Friedrich Klütsch et Karin Sandmann (Allemagne, 2022)
 
Samedi 15 juin 2024 à 12h sur  Durée : 55 minutes SHS 35
 
Guidé par l'orientaliste Daniel Gerlach, un voyage aux origines des croyances et des religions dans les pays du bassin méditerranéen.
 
Berceau du judaïsme, du christianisme et de l’islam, le Proche-Orient fascine depuis des siècles les Occidentaux. Bien qu’elle soit malheureusement plus souvent associée, de nos jours, à la violence et au terrorisme, cette région du monde a témoigné durant des siècles d’une riche diversité, notamment en ce qui concerne les religions. Partant d’Istanbul, en Turquie, où il se rend dans la basilique Sainte-Sophie (redevenue mosquée sous la présidence d’Erdogan), Daniel Gerlach voyage à travers plusieurs pays du bassin méditerranéen qui, comme les nôtres, firent partie de l’Empire romain. De sites antiques renommés comme Petra en Jordanie, ou le sanctuaire libanais d’Héliopolis à Baalbek, en lieux plus secrets tels que la mosquée des Sept Dormants, perdue dans les sables tunisiens, il remonte aux sources des mythes et des croyances nés dans l’Antiquité, qui ont influencé le christianisme et l'islam.
 
Cultes anciens
Fin connaisseur des pays du bassin méditerranéen qu’il sillonne depuis plus de vingt ans, l’orientaliste Daniel Gerlach nous entraîne aux origines d’anciennes religions qui prirent leur source au Proche-Orient, du Liban à la Jordanie en passant par l’Irak, Israël, l’Égypte et la Tunisie. Au travers de rencontres éclairantes (archéologues, chefs religieux, fidèles...), de visites de monuments et de lieux de pèlerinages emblématiques, il relève des correspondances entre le christianisme et l'islam et met en lumière les cultes et rituels anciens que de petites communautés de croyants continuent de faire vivre, à l’instar des zoroastriens et des yézidis au Kurdistan irakien, des mandéens en Irak ou des druzes en Israël. (Arte)

 

 

I'm Not There

 
Film long métrage de Todd Haynes (France/USA/Allemagne, 2007)
 
Samedi 15 juin 2024 à 21h sur  Durée : 130 minutes EN 31 
 
Qui n’est pas là (« not there ») dans ce film sur Bob Dylan ? Dylan lui-même. Alors qui est là ? Les six avatars que lui a imaginés Todd Haynes, certifié expert en faux (Velvet Goldmine, Loin du paradis). Chacun des doubles endosse un peu de la réalité du modèle, ou l’un de ses masques : gamin noir et baratineur, chanteur protestataire, acteur macho, dandy androgyne, ermite usé. Plus un type aux cheveux fous en habit de poète. Pas sûr que la somme des six offre un Dylan global qui passe pour « vrai ». En l’absence du modèle (sinon par ses chansons, semées partout), les acteurs le réinterprètent. Casse-cou ? Plus c’est sur le fil, mieux ça marche. Les deux plus touchants : le gamin noir tapant Tombstone Blues sous un porche avec deux papys. Et Cate Blanchett imitant le phrasé qui tue dans Ballad of a Thin Man, dont Todd Haynes fait un clip hallucinant. Dylan-enfant, Dylan-femme…
 
Quand il est moins inspiré, Haynes a recours à des ficelles : le faux documentaire sur Dylan folk avec Julianne Moore en Joan Baez ! De sa folle accumulation de détails, le film tient à la fois sa justesse et ses insuffisances maniéristes. On peut avoir l’impression d’errer dans un musée Dylan dont les salles communiquent. Ceux qui aiment Bob prendront ce train fantôme. (Télérama)

 Interview du réalisateur

 

 

Dimanche 16 juin 2024

La fabrique du mensonge
Espace : les fake news contre-attaquent

 
Dimanche 16 juin 2024 à 21h05 sur  Durée : 110 minutes EN 31 
 
Le harcèlement en ligne se niche partout. Même le très populaire astronaute français Thomas Pesquet en est victime. Habitués de ces methods, des complotistes persuades que l'espace n'existe pas, que la terre est plate ou que personne n'a jamais pose un pied sur la lune l'inondent de messages haineux sur les réseaux sociaux, scrutent ses faits et gestes pour déceler le moindre mot qui validerait leurs theses. Persuadés qu' "on nous ment".
 
Ce nouvel episode de La fabrique du mensonge plonge dans les theories conspirationnistes liées à l'espace et les fake news qu'elles charrient. Sans jamais les tourner en derision et en se basant sur de nombreux témoignages et archives, le doc décortique leurs mécanismes avec pédagogie et intelligence, en mettant en avant leur dangerosité et leur porosité avec des idées nauséabondes. On découvre la diffusion de ces discours d'abord via la television. En 1994, Thierry Ardisson n'hésitait pas à accueillir sur son plateau le gourou Raël, qui affirmait avoir rencontré des extraterrestres. Depuis l'arrivée d'Internet, ces idées se propagent à plus grande vitesse, soutenues par quelques influenceurs et les bulles algorithmiques. Si certaines theories semblent farfelues et prêtent à sourire, comme celle des platistes qui défendent la these selon laquelle la Terre est entourée d'un mur de glace pour empêcher l'eau des oceans de s'écouler dans l'espace, on rit jaune en découvrant la defiance qu'elles entraînent et le nombre d'adeptes. Un Français sur dix est convaincu que la mission Apollo 11 est un trucage, une personne sur cing dans le monde croit à l'arrivée d'ovnis sur terre. (Télérama)

 

 

Lundi 17 juin 2024

Écureuil
Les tribulations d'une forestière

 
Lundi 10 juin 2024 à 21h05 sur  Durée : 50 minutes MSN 28-38 
 
La forêt est un royaume qui abrite et nourrit tous ses sujets. En échange, ses multiples habitants en prennent soin en l'entretenant et en assurant sa régénération. C'est le cas de l'écureuil roux. Furtif et discret, il joue un rôle essentiel dans cet écosystème. En dissimulant noix, glands et autres noisettes dans le sous-sol forestier, il contribue à l'extension de la forêt. La femelle écureuil est la plus active. Sa vie n'est pas de tout repos : faire des réserves, préparer son nid mais aussi échapper aux nombreux prédateurs qui la menacent. Entourée des nombreuses espèces avec lesquelles elle partage la forêt, cette jardinière talentueuse va vivre une année mouvementée pleine d'exploits et de dangers. (Télérama)

 

 

Rome ville ouverte

 
Film long métrage de Roberto Rossellini (Italie, 1945)
 
Lundi 10 juin 2024 à 23h20 sur  Durée : 100 minutes SHS 32 EN 31
 
Peu de films ont joué un rôle aussi important dans l’histoire du cinéma : en retraçant, dès 1945, un moment particulièrement tragique de l’occupation allemande à Rome, Roberto Rossellini ouvrait la voie au néoréalisme. Ce cinéma qui, rompant avec les ­artifices du studio, descendit dans la rue avec l’ambition de parler de la vie dans ce qu’elle a de plus crucial. Après la libération de Rome, c’est l’histoire du prêtre don Morosini, exécuté par les Allemands, que Rossellini juge importante à raconter. Le destin de ce curé entré en résistance reflète l’esprit de sacrifice de ceux qui ont lutté contre la barbarie avec les armes de la foi en la liberté.
 
Dans Rome, ville ouverte, don Morosini devient don Pietro, interprété par Aldo Fabrizi, célèbre à l’époque pour ses talents comiques. Son visage jovial donne au personnage une franche bonhomie. Avec l’aide de Fellini, qui collabore au scénario, ce don Pietro a même parfois une certaine drôlerie. Rossellini ne sanctifie pas ses personnages, il les montre dans leur humanité simple, leur grandeur familière. C’est vrai aussi, et de manière exemplaire, de Pina, la femme à la fois meurtrie par la vie et toujours vaillante jouée par Anna Magnani. Figure du sacrifice elle aussi, Pina incarne d’abord le courage, l’élan généreux de la rébellion. Un film d’une humanité sublime. (Télérama)

 
 Fiche pédagogique e-media